Création d’une « Cité éducative » à Oyonnax

Damien Abad création d'une cité éducative à Oyonnax

Partager l'article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
🎓 J’ai accueilli ce lundi 5 mars  à Oyonnax la Secrétaire d’État à l’Éducation prioritaire Nathalie Elimas – Secrétaire d’Etat pour la mise en place de la première « cité éducative » du département de l’Ain, en présence du Maire d’Oyonnax Michel Perraud , du sénateur Patrick Chaize , de la Préfète de l’Ain et des élus locaux.
 
Ce programme « Cité Éducative », mis en place sur les communes d’Oyonnax et de Bellignat, permettra de renforcer le rôle de l’école et l’accompagnement pédagogique des enfants des quartiers prioritaires, de la maternelle jusqu’à l’insertion professionnelle.
 
Surtout, le programme « Cité Éducative » donnera plus de moyens à nos établissements et à nos enseignants qui s’engagent chaque jour pour garantir l’égalité des chances de chaque enfant : accès à des classes de théâtre ou de musique, aménagements de temps périscolaires, aides aux devoirs, initiation sportive en partenariat avec des clubs sportifs, dispositif d’ouverture de l’école aux parents.
 
La Ville d’Oyonnax est également partenaire de ce projet éducatif, avec la création du « passeport citoyen ». Avec ce passeport, la ville ambitionne d’engager davantage les jeunes par l’organisation de temps d’échanges avec les pompiers ou la police, mise en place de petits-déjeuners pour lutter contre la précarité, création d’un conseil municipal des enfants, ou encore la découverte de la ville et des institutions.
 
Encore bravo à nos élèves du collège Louis Lumière d’Oyonnax d’avoir été présents ce matin à l’inauguration de la « Cité Éducative », et d’avoir montré le potentiel de notre jeunesse…en musique !
Damien Abad éducation

Les derniers actualités

Damien Abad : « Quand on ne crée pas la confiance, on impose la contrainte »

Le projet de loi comportant les nouvelles mesures anti-Covid doit être examiné cette semaine par le Parlement. Le président du groupe LR à l’Assemblée prône « un meilleur équilibre » sur le pass sanitaire, jugeant les sanctions « disproportionnées ». Il épingle le « défaut d’anticipation » de l’exécutif mais fustige les « slogans haineux » des « antivax ».